Le Fichier des Écritures Comptables, une obligation légale au service de votre sérénité

Diminution des sources d’erreur, accès rapide aux factures et devis, raccourcissement des délais de paiement, transmission sécurisée à son expert-comptable…Les avantages pour une entreprise d’une gestion comptable informatisée sont désormais reconnus.

Ses règles de tenue ont été affinées et précisées à travers diverses dispositions des lois de finances, depuis 1982. Ce cadre est devenu de plus en plus précis ces dernières années, pour accompagner le traitement informatique des déclarations, qui devient la norme au sein de l’administration fiscale.

Le « fichier des écritures comptables » – communément appelé FEC – est l’aboutissement de cette démarche. Depuis 2014, en cas de contrôle fiscal, les entreprises ont l’obligation de transmettre toutes leurs écritures dans ce fichier, dont la forme et le format ont été décrits de manière précise par le législateur en 2013.

En imposant le FEC, l’administration a l’ambition d’améliorer le rendement et la productivité des contrôles fiscaux. Elle veut aussi accompagner les entreprises vers une gestion exemplaire et sécurisée de leur comptabilité, avec des moyens de contrôle mettant immédiatement en lumière les erreurs de saisie ou d’écriture.

Découvrez le livre Blanc Sage ici