Aller au contenu principal

Le cerveau connecté est-il l'ordinateur de demain ?

Voilà un scénario que ne renieraient sans doute pas les meilleurs romanciers d'anticipation : en 2030, les ordinateurs auront la taille d'une cellule sanguine et permettront de connecter notre néocortex au Cloud ! Cette assertion, c'est Ray Kurzwell (présenté comme auteur futuriste, mais également ingénieur Google) qui vient de la faire, à l'occasion d'une interview donnée au Wall Street Journal.

Et si le futur était décrit dans The Matrix ?

Il y est clairement question de l'augmentation des performances du corps humain, comme l'amélioration des systèmes immunitaires grâce à ces cellules informatiques d'un nouveau genre. Aussi, Kurzwell envisage qu'il soit donc possible pour le cerveau d'aller directement puiser un savoir dans des connaissances qu'il ne stockerait pas en "local", mais directement dans une base de données en ligne. Selon lui, les capacités du cerveau humain sont encore grandement sous-évaluées, et il serait possible par ce biais d'étendre les capacités humaines.

Alors que l'Homme travaille depuis de nombreuses années sur des ordinateurs surpuissants et des procédés d'intelligence artificielle qui seraient capables d'imiter le cerveau humain, cet ingénieur imagine lui l'inverse : le cerveau pourrait être l'ordinateur de demain. Et même si, en pointant l'horizon 2030, Kurzwell est sans doute un brin trop ambitieux, il n'est pas improbable que la recherche sur l'augmentation humaine prenne cette direction un jour.

Se poseront alors de nombreuses questions d'ordre éthique et d'autres plutôt effrayantes. Et si quelqu'un de mal intentionné piratait le Cloud pour y changer l'Histoire, modifiant ainsi la base de connaissances communes ? A quoi ressemblerait un monde où tout le monde aurait les mêmes savoirs et compétences ? Quid du contrôle de l'Homme par ceux qui contrôleront les ordinateurs ? ... Désolé, mais Ray Kurzwell explore des zones sensibles et en même temps passionnantes...
 

Erreur | Infoclip

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.