Cinq mythes sur SAP HANA

Selon les analystes, la technologie de traitement des données en mémoire vive de SAP HANA est l’une des grandes prouesses d’innovation de la dernière décennie. Après tout, elle permet l’optimisation des applications centrales existantes, tout en reliant applications et processus de gestion innovants.

Néanmoins, il existe parallèlement un certain nombre de mythes autour de  SAP HANA. Ici, nous tâcherons de rétablir les faits.

Mythe n° 1 : SAP HANA est essentiellement une base de données

C’est désormais du passé. Ces dernières années, SAP HANA, autrefois base de données en mémoire relationnelle, a évolué pour devenir une plate-forme multidimensionnelle. Elle permet de simplifier les infrastructures informatiques et de réduire les coûts d’administration et de développement, mais pas seulement. Dans nombre d’endroits, elle constitue maintenant une base pour le commerce intelligent. La plate-forme permet les fonctions suivantes :

  • Accélération continue des applications existantes
  • Évaluation en temps réel des données opérationnelles sur la base de ratios
  • Traitement en temps réel des données en masse non structurées et localisées (spatiales)
  • Réalisation de tâches d’analyse prédictive, d’exploration des données, d’apprentissage automatique et de technologies blockchain
  • Implémentation complète d’applications et de solutions innovantes pour le commerce intelligent, du développement au déploiement

Mythe n° 2 : SAP HANA coûte cher

Beaucoup d’entreprises estiment que SAP HANA n’est pas à la portée de leur budget. En raison des politiques de licence appliquées par SAP, les entreprises hésitaient à procéder à l’achat. C’est pour cette raison que SAP a lancé au début de l’année un modèle de prix pour la licence d’utilisation complète de SAP HANA. Il propose cinq tarifs différents pour les coûts d’investissement : plus le volume total des données est élevé, plus le prix unitaire des packages de données est bas. Au-dessus de 16 téraoctets de données, les entreprises paient seulement un quart des coûts autrefois nécessaires, bénéficiant en plus de possibilités de stockage nettement optimisées. Grâce à une compression implicite des données, SAP HANA met à disposition un volume de stockage bien plus élevé que les plates-formes de données classiques.

En outre, les coûts d’investissement sont réduits grâce à l’évaluation minutieuse des besoins matériels. Seules les données stockées dans le système de production requièrent l’achat d’une licence. Les données transférées, les systèmes de développement et les systèmes de test en sont exemptés.

Autre avantage : en investissant dans une licence d’utilisation complète SAP HANA basée sur les données, vous évitez d’avoir à payer d’éventuels frais supplémentaires liés à SAP HANA.

Il faut savoir qu’avec une édition à durée limitée, vous devrez vous acquitter d’une redevance SAP HANA supplémentaire s’élevant à 15 % pour chaque achat de nouvelle licence SAP. Si vous souhaitez éviter ces dépenses à l’avenir, vous pouvez convertir, à moindre frais, vos licences d’exécution existantes en une licence d’utilisation complète SAP HANA. Et si vous désirez tester de manière approfondie le périmètre des services avant de vous engager, vous pouvez télécharger la version gratuite, à savoir l’édition express de SAP HANA. À l’aide de cette édition, vous pouvez développer, tester et implémenter des applications productives affichant de faibles exigences en matière de stockage (moins de 32 Go).

Mythe n° 3 : SAP HANA est compatible uniquement avec les applications SAP

Pour examiner cette assertion comme il se doit, il convient de bien distinguer SAP HANA, édition à durée limitée et SAP HANA, licence d’utilisation complète. Il est vrai que SAP HANA, édition à durée limitée est conçue exclusivement en vue de l’utilisation d’applications SAP et permet d’effectuer uniquement des tâches au niveau des applications. En revanche, SAP HANA sous licence d’utilisation complète exploite les fonctionnalités complètes de la plate-forme.

En d’autres termes, le package peut être déployé avec des systèmes SAP et non SAP, et peut traiter des données distribuées dans des environnements hybrides. En outre, la licence d’utilisation complète, à l’inverse de la version limitée, vous permet, par exemple, de travailler au niveau de la base de données, afin d’utiliser les diverses bibliothèques de fonctions et de développer des applications natives.

Mythe n° 4 : SAP HANA implique des coûts supplémentaires élevés pour le matériel

L’idée selon laquelle SAP HANA n’est exploitable que sur du matériel bien spécifique et onéreux est également fausse. Les exigences en matière d’infrastructure ont diminué au fil des années. Désormais, vous pouvez utiliser la plate-forme sur divers composantes métier certifiées standard. Par ailleurs, les coûts matériels peuvent être abaissés grâce à une évaluation minutieuse des besoins en la matière. Il est très simple de réduire la taille (et par conséquent, le prix) du stockage en mémoire requis. Pour ce faire, les tranches d’utilisation dans le serveur de secours semi-automatique doivent être transférées vers les tranches moins chères, comme le disque dur, le Cloud ou Hadoop. Cette démarche a peu d’impact sur la durée requise pour appeler des données activement utilisées, mais réduit nettement les investissements nécessaires pour les infrastructures. Grâce à la classification des données intelligente, ce transfert est effectué automatiquement.

Enfin, SAP propose également la plate-forme en mémoire via différents modèles de déploiement. Si vous souhaitez éviter de lourds investissements au démarrage, vous pouvez aussi obtenir SAP HANA dans le Cloud ou opter pour un modèle de déploiement hybride. En conclusion, les coûts matériels à prévoir aujourd’hui pour pouvoir exploiter SAP HANA sont équivalents, grosso modo, à ceux pour une infrastructure de base de données classique.

Mythe n° 5 : SAP HANA s’adresse uniquement aux experts SAP

SAP HANA est une plate-forme ouverte qui prend en charge une vaste gamme de normes de programmation, y compris le langage de programmation SQL largement utilisé. Par conséquent, en plus de prendre en charge les applications SAP, SAP HANA sert de plate-forme de base de données pour les applications de fournisseurs tiers, de telle sorte qu’il n’est plus nécessaire d’avoir des connaissances de programmation SAP poussées. Concrètement, cela signifie que SAP HANA permet la configuration, le remplissage automatique et la lecture des tables nativement, c’est-à-dire sans ABAP, par l’intermédiaire de commandes SQL. Des outils utiles sont également disponibles à cet effet.

En outre, SAP HANA prend en charge SAPUI5 et SAP Fiori, et de fait, la conception d’applications de gestion natives. Les modèles d’interaction contenus dans SAPUI5 facilitent le développement d’applications de gestion, tout en accélérant leur déploiement.

Pour plus d'information et un accompagnement personnalisé n'hésitez pas à contacter nos experts